Épilation au laser et IPL

L’évolution du poil se déroule en 3 phases : anagène, télogène et catagène. Les trois phases du cycle pileuxcoexistent sur une même zone de peau.
- La phase anagène, phase de croissance, dure entre un et trois mois.
- La phase catagène est une courte phase de régression.
- La phase télogène, phase de repos, dure entre quelques mois et quelques années avant d'aboutir à la chute du poil.
Le laser n’agit efficacement que sur les poils en phase de croissance, donc seuls environ 25% des poils de la zone traitée vont être détruits.
Pour traiter tous les poils, il faut donc plusieurs séances, à un intervalle dépendant de la phase du cycle pilaire dans la zone concernée.

Le principe de l'épilation au laser ou à la lumière pulsée intense(IPL)

Pour l’épilation on choisit un appareil dont la lumière correspond à une longueur d'onde absorbée sélectivement par la mélanine (pigment brun qui colore cheveux et poils) et entraîne une destruction thermique du follicule pileux. L’épilation laser ou IPL n’est jamais complète à 100%. Ces techniques ne fonctionnent que sur les poils en phase de croissance (phase anagène). Il faut donc attendre que tous les poils passent par cette phase pour les détruire grâce à l'épilation laser. Généralement une moyenne de 5-7 séances est nécessaire pour que l’épilation soit complète (environ 85% de poils détruits). Par la suite, il est possible de procéder à des séances d’entretien pour épiler les quelques poils qui auront échappé au traitement (1 à 2 par an selon les patients). Une fois que le bulbe pileux a été détruit, le poil ne repousse plus et ce, de manière définitive. Le nombre de séances dépend de la zone traitée, du type de poil et de peau ainsi que de l’âge des patients.

Pour quels patients ?

Cette technique nécessitant la présence de mélanine (pigment foncé) dans le poil concerné a peu d’effet sur les poils clairs et aucun effet sur les poils blancs. L’épilation peut être pratiquée aussi bien sur le corps (aisselles, maillot, jambes) que sur le visage (lèvre supérieure, menton). Cependant l’épilation de certaines zones est associée à un risque de stimulation (transformation du duvet en poils terminaux) qui doit être évalué par le médecin et peut amener à déconseiller le traitement et à conseiller l’épilation électrique qui peut être pratiquée au cabinet. Les hommes sont de plus en plus préoccupés par l’excès de pilosité : dos, torse, nuque, épaule, barbe, nez. En général, il faut prévoir plus de séances que pour une femme.

Qu'en attendre ?

L’épilation n’est jamais complète à 100%. Le laser permet généralement une épilation définitive de 80% à 95% des poils terminaux de la zone traitée. Les poils ne poussent pas tous en même temps et il est impossible de détruire la totalité des poils de la zone en une seule fois. Le traitement se déroule donc sur plusieurs séances, en fonction du cycle pilaire différent selon les zones traitées.

Quelle est la durée du traitement ?

Le nombre de séances est variable, en fonction du type de peau, du type de poil, et en fonction de la zone du corps à traiter. La moyenne est d'environ 6 à 8 séances pour les zones les plus demandées : aisselles, jambes et maillot. On sait également qu’il faut en général plus de séances chez les patients jeunes et chez les hommes.

Précaution :

Il y a peu de contre-indications à l’épilation laser mais il en est une qu’il faut respecter impérativement : le bronzage. En effet la peau bronzée est chargée en mélanine ce qui augmente le risque de brûlure cutanée. Seul le laser Nd-Yag peut être utilisé sur les peaux bronzées (il est un peu plus douloureux, et moins efficace sur les poils clairs et fins).

En pratique:

Avant le début du traitement :

Un test est effectué sur la zone à traiter pour optimiser le choix des paramètres (efficacité et sécurité).
En cas de douleur mal tolérée par le patient :
Le tir est ressenti comme un coup d’élastique, avec une intensité perçue de façon très variable d’une personne à l’autre et selon la zone épilée. L’application d’une crème anesthésiante locale avant la séance peut être proposée.

Avant chaque séance :

Arrêter toute épilation à la cire ou à la pince au moins 5 semaines avant la séance.
Ne pas appliquer d’autobronzant dans les 10 jours précédant le rendez-vous.
Prévenir le médecin de toute exposition solaire et de toute prise médicamenteuse.
Raser les poils 1 ou 2 jours avant la séance.

Après la séance :

La peau reste rouge 1 à 2 jours.
Mettre une crème apaisante pendant quelques jours après la séance et éviter l’exposition solaire pendant la durée de la réaction locale.
Surveiller l’intensité et la durée de la réaction locale.
Protection solaire systématique pendant la durée du traitement.